Retrouvez l’article et d’autres en téléchargeant la lettre démocrate de la Manche n°2


Les prochaines élections législatives se feront sans proportionnelle. Ni avec une ( dose ) ni en intégralité !!! Le thème de la proportionnelle aux élections législatives revient assez régulièrement dans le débat. Cela déclenche aussitôt des réactions hypodermiques ou un réel soutient.

Nos deux Présidents FB et N S se sont prononcés en faveur d’une dose de proportionnelle pour désigner les députés…mais aucun des deux n’a entamé la moindre procédure législative.

La proportionnelle pose moins de problème à gauche qu’à droite où elle est surtout un facteur de division. Le seul Président de la Ve République a l’avoir rétablie pour les législatives de 1986 est François Mitterrand.

Du côté des gaullistes, cela n’est pas leur plat préféré, par crainte que cela provoque une instabilité comme la IVe République.

La question se pose moins pour les Centristes qui se trouvent fréquemment dans un système d’alliance avec la droite, même si localement ils se retrouvent dans des coalitions de gauche.

Pour le Front national pour qui, au même titre que les autres partis n’a pas d’élu présent dans l’hémicycle en proportion au nombre de voies qu’ils représentent, il faut que les citoyens puisent être représenté à l’Assemblée pour légitimer leurs votes mais aussi cela permettra de réduire la présence des extrêmes au sein même de cette institution.

Patrick DUBOIS