COMMUNIQUE DE PRESSE

Paris, le 17 janvier 2018

 

Le Gouvernement a décidé de mettre un terme au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Nous nous félicitons qu’une décision de l’Etat soit prise après tant d’années d’atermoiements, d’attente et de reculades, conformément à un engagement que le candidat Emmanuel Macron avait pris.

Nous approuvons l’abandon du projet. Il n’était ni utile, ni nécessaire d’un point de vue économique comme écologique.

Le rapport remis par la mission de médiation mandatée sur le projet Notre-Dame-des-Landes, le 13 décembre dernier, allait en ce sens en rappelant qu’une option alternative, moins coûteuse, était envisageable : le réaménagement de Nantes-Atlantique.

Effectivement, le coût de construction de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes est plus élevé. 561 millions d’euros pour un trafic à 4 millions de passagers par an et 992 millions d’euros pour un trafic de 9 millions de passagers. Quand l’extension de l’aéroport Nantes-Loire Atlantique est estimée, par le rapport, à 415 à 545 millions d’euros pour un trafic similaire.

Dans le même sens, les perspectives de flux de passagers restent semblables. De 4 à 4,3 millions de passagers par an pour l’aéroport Nantes-Atlantique et de 4,3 à 4,9 millions de passagers pour le projet Notre-Dame-des-Landes.

En outre, le projet Notre-Dame-des-Landes allait à contresens des engagements pris lors des accords de Paris. En l’état, le projet de construction à Notre-Dame-des-Landes représenterait 200 000 tonnes kilotonnes supplémentaires de CO2 sur les 20 ans d’exploitation par rapport au réaménagement de Loire-Atlantique.

Désormais et indépendamment de cette décision, un retour à l’état de droit s’impose sur le site de la ZAD. Il est nécessaire que l’Etat donne un délai court aux occupants de la ZAD de la quitter et de la remettre préalablement en état.

« Symboliquement je souhaite que la route départementale RD281 soit réouverte dans les prochaines heures, les prochains jours, pour marquer la fin de cette zone de résistance et le retour de Notre Dame des Landes dans le giron de la République » souligne Sarah El Haïry.

 

Yann WEHRLING

Porte-parole et Secrétaire général du Mouvement Démocrate

 

Sarah El HAÏRY

Députée de Loire-Atlantique

Romain Désiré dit Gosset

Président du Mouvement Démocrate de la Manche

Les derniers articles par Romain Désiré dit Gosset (tout voir)