Alors que le dialogue se renoue aujourd’hui à Nantes entre l’Etat et les zadistes, nous souhaitons saluer les efforts qui sont faits par le Gouvernement pour laisser une place aux projets agricoles alternatifs.

« Les objectifs de l’Etat ont été rappelés et n’ont jamais varié depuis le 17 janvier : la libération des axes routiers et la régularisation des néoagriculteurs en se conformant à la loi » souligne Sarah El Haïry.

« Différentes phases se succèdent entre l’utilisation de la force pour les expulsions, le maintien de l’ordre sur place en évitant toute tentative de reconstruction, et aujourd’hui, cette dernière possibilité pour ceux qui ont des projets de se conformer aux règles, ou du moins, montrer sa volonté en remplissant le formulaire simplifié » poursuit Sarah El Haïry.

« Au refus de déposer des projets individuels, je souhaite répondre qu’il existe des formes collectives qui rassemblent des individualités : coopératives, gaec, … sont des formes qui pourraient allier la volonté de faire ensemble des néoagriculteurs, et l’attachement de l’Etat que les projets se fassent dans le cadre d’un statut juridique », conclut Sarah El Haïry.

« Aux occupants du site de Notre-Dame-des-Landes, et surtout à celles et ceux qui ont été, comme nous, parmi ceux qui étaient opposés depuis toujours au projet d’aéroport, je souhaite dire que le temps est venu de respecter le deal implicite passé. Ce « deal » était : « si nous gagnons, les lieux seront libérés » », précise Yann Wehrling.

Le MoDem apporte son soutien à la méthode du Gouvernement et souhaite le rapide retour à l’ordre sur place.

Retrouver l’article sur le site du mouvement national.