Chaque mercredi, le point presse du Mouvement Démocrate, tenu par Sarah El Haïry, Jean-Noël Barrot, et Yann Wehrling, revient sur les principaux sujets d’actualité de la semaine.

 

Attentat de Trèbes

 

« Aujourd’hui, Arnaud Beltrame rentre dans l’Histoire.  

Le temps est à l’union nationale, pas à la division indécente teintée de populisme… 

Pour faire face à ce drame, certaines idées ont été avancées comme celle d’interdire le salafisme…

Hier, à l’Assemblée nationale, le premier ministre a rappelé l’article 10 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen  : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi. »

Nous ne pouvons pas interdire une idée. Pas en France. Pas dans un Etat de droit. 

Par contre, nous sommes bien évidemment déterminés à sanctionner tous les comportements que le salafisme entraîne. Nous avons voté d’ailleurs une loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme qui permet entre autres :

-> de fermer des lieux de culte lorsque « des propos, des écrits, des activités, des idées ou des théories »  faisant l’apologie du terrorisme ainsi que des incitations « à la haine et à la discrimination » y sont tenus ;

-> de mettre en place des contrôles administratifs et des mesures de surveillance individuelle pour toute personne ayant un comportement constituant une menace d’une  « particulière gravité » (relations avec des personnes ou des organisations aux visées terroristes, ou qui soutient, diffuse ou adhère à des thèses incitant au terrorisme). » Sarah El Haïry

 

« Aller vers une rétention des fichés S les plus radicaux ? 

Je note que les services de renseignements, qui surveillaient le terroriste Radouane Lakdim, avaient l’intention de « mettre en veille » son dossier, « n’ayant décelé aucun signe précurseur pouvant laisser présager un passage à l’acte terroriste » comme l’a précisé le procureur de Paris, François Molins. 

Le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, a d’ailleurs confirmé au micro de France Inter cette « mise en veille », applicable après examen du GED (groupe d’évaluation départemental).
 

Interner les fichés les plus radicalisés n’aurait donc pas concerné ce terroriste et n’aurait donc pas permis d’éviter ce drame. Les propositions avancées par Laurent Wauquiez et Marine Le Pen sont donc plus que légères en réalité. C’est extrêmement plus compliqué que tout ce qui est avancé comme cela, à la cantonade… »  Yann Wehrling

 

 

 

Marche blanche contre l’antisémitisme

 

« Dans ces deux évènements tragiques, nous sommes heurtés sur des sujets qui touchent aux valeurs de notre pays.

Nous étions ce matin à l’hommage national rendu au colonel Arnaud Beltrame, et nous serons présents ce soir, à la marche blanche contre l’antisémitisme, en hommage à Mireille Knoll.

Indépendamment de nos étiquettes politiques, nous devons tous être présents en tant que citoyens français, défenseurs des valeurs de notre pays, qui ne peuvent tolérer le moindre acte antisémite. Nous devons, toutes et tous, être à la hauteur. » Yann Wehrling

 

« Il doit y avoir un esprit de résistance. C’est le moment de défendre nos valeurs, l’Etat que nous souhaitons, et les principes de notre triptyque républicain : liberté, égalité et fraternité. Certains sont ébranlés aujourd’hui, c’est donc le moment de faire union ce soir. » Sarah El Haïry

Voir l’article sur le site national.