Lors des traditionnelles questions d’actualité au gouvernement, la députée Sarah El Haïry a interpellé le ministre de l’Education Nationale sur l’avenir des colonies de vacances.

Interpellée par plusieurs associations, qui ont fait part de leurs inquiétudes quant à la transposition de la directive TRAVEL qui pouvait faire entrer les colonies de vacances, classes découvertes et camps scouts dans le secteur du tourisme, il était nécessaire de faire remonter les spécificités de ces acteurs, qui sont très loin des objectifs marchands et commerciaux. Après une question écrite au ministre de l’Economie qui ne laissait pas entrevoir d’aménagement possible, il était nécessaire d’interpeller le ministre de l’Education.

« Si cette transposition venait à s’appliquer à ces structures, nous aurions alors une vision qui nie la réalité de ce que sont les colonies de vacances qui ont vocation à être des outils de politiques publiques […] nous sommes ici dans une mission d’éducation, d’émancipation de la jeunesse et de mixité sociale qui renforce notre république.»souligne Sarah El Haïry.

« Je remercie le ministre de l’Education Nationale pour sa clarté et nombre d’associations vont pouvoir être rassurées, c’était également un des intérêts de cette question » se réjouit Sarah El Haïry.

« Comme rapporteure du budget de la jeunesse et de la vie associative, j’étais en première ligne sur cette question et je vais poursuivre mon soutien à ces structures qui œuvrent au vivre ensemble, quand engagement rime avec jeunesse, nous devons nous mobiliser car on parle de l’avenir » conclut Sarah El Haïry.

Voir l’article sur le site national.