À l’occasion de l’examen de l’article 8 du projet de loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable, Nicolas Turquois – porte-parole du groupe sur ce texte – s’est exprimé sur la nécessité de faire évoluer le mode de fonctionnement des coopératives.

Pour le député, lui-même agriculteur, les coopératives sont un outil formidable mais leur fonctionnement n’est plus adapté au 21ème siècle et leur transparence démocratique est désormais factice. Il a appelé à une évolution, de sorte que les producteurs reprennent la main dans ces structures.

Retrouvez ses interventions :