Politique. François-Xavier Priollaud, maire de Louviers, quitte l’UDI pour s’engager au MoDem. Une décision applaudie par certains élus et contestée par d’autres. Tour d’horizon des avis partagés.

Après plusieurs années à l’UDI, François-Xavier Priollaud claque la porte du parti centriste. Le maire de Louviers a rallié les rangs du MoDem la semaine dernière – lire nos éditions de samedi. Entre Anne Terlez, adjointe au maire de Louviers et membre de l’équipe dirigeante du MoDem, Danielle Jeanne, présidente départementale du MoDem ou encore Marc-Antoine Jamet, maire (PS) de Val-de-Reuil, les réactions fusent.

Élus du modem

Difficile pour la présidente départementale du MoDem, Danielle Jeanne, de cacher sa joie quant à l’adhésion de François-Xavier Priollaud au MoDem : « Je suis ravie de le compter parmi nous. Je le connais depuis pas mal de temps. Nous partagerons la même vision sur l’Europe, notamment. Je trouve que son ralliement au MoDem n’est pas du tout étonnant. » Cette adhésion permet également au MoDem d’accueillir un nouvel élu, « maire d’une commune importante et visible qui pourra faire entendre nos idées », estime-t-elle. En 2014, le MoDem avait d’ailleurs fait alliance avec François-Xavier Priollaud au moment des élections municipales. « C’était non pas pour être élu plus facilement, avec le jeu des alliances, mais parce qu’il y avait une conformité entre lui et Anne Terlez [1re adjointe au maire de Louviers, MoDem, Ndlr] sur la vision de Louviers », précise Danielle Jeanne. Un rassemblement sur lequel revient également Anne Terlez : « Bien que François-Xavier Priollaud était à l’UDI. Nous avions décidé, au second tour, de se rassembler pour proposer une liste sans aucune étiquette politique, prônant la société civile. Nous avions un projet commun. » Pas de problème donc de changer d’étiquette politique en cours de mandat si l’on en croit les propos de la première adjointe.

Anne Terlez accueille également cette adhésion avec satisfaction : « C’est une excellente nouvelle pour le MoDem. C’est un retour aux sources car il faisait partie de l’UDF il y a quelques années. »

Marc-Antoine Jamet

Twittos addict, Marc-Antoine Jamet (PS), maire de Val-de-Reuil, a lui aussi commenté le communiqué de presse de La République En Marche (LREM) se félicitant de l’adhésion de François-Xavier Priollaud au MoDem, formation qui soutient Emmanuel Macron : « LREM ‘‘soutient’’ l’actuel maire de Louviers comme la corde soutient le pendu ! ‘‘Jeu d’appareil’’, ‘‘Monsieur Priollaud’’, ‘‘entend concilier’’. Quelle cruauté. Quel mépris. Quelle humiliation. Aller à Canossa ? Boire le calice jusqu’à la lie. Autant d’expressions. Autant d’avanies. » Il s’en explique en détail : « J’ai eu l’impression, dans le communiqué, que M. Priollaud était le paillasson de Guillaume Rouger [référent départemental de La République En Marche et signataire du communiqué]. On a l’impression que c’est une adhésion que l’on met sous condition. Il est précisé que François-Xavier Priollaud doit ‘‘préciser comment il entendra concilier son soutien à l’action du gouvernement’’. On ne peut pas se laisser traiter comme ça lorsqu’on est un élu de la République. C’est comme si nous traitions notre propre ville. »

Voilà pour la forme. Et pour le fond, Marc-Antoine Jamet estime que, « chacun est libre en tant que citoyen de faire individuellement ce qu’il veut. Mais j’ai l’impression que ses positions centristes, il les a laissées au vestiaire pour des positions centrales parce qu’il est inquiet des positions politiques qu’a connues notre pays… Si à chaque fois que nous avons une inquiétude, nous devons changer de conviction, c’est embêtant. »

Timothée Houssin

Dans un communiqué, Timothée Houssin, lui aussi conseiller régional (comme Marc-Antoine Jamet et François-Xavier Priollaud, délégué départemental du Rassemblement National a, lui, déclaré : « En affirmant son soutien au gouvernement, tout en étant vice-président de Région, il confirme la déliquescence de la droite Normande. Par ailleurs, ce choix fait dissonance avec le discours, virulent contre le président de la République, d’Hervé Morin. Cette annonce, certainement la première d’une série, interroge sur la capacité de la majorité régionale à aborder les prochains rendez-vous électoraux unis. »

Un pari sur l’avenir ?

Avec des élections européennes en 2019 et des municipales en 2020, François-Xavier Priollaud ne serait-il pas en train de se placer sur l’échiquier politique ?
« Non, répond le principal intéressé. Concernant ma ville, il n’y a pas de sujet à débattre. Je rejoins le MoDem car c’est un choix de conviction. On le voit d’ailleurs très bien à Louviers puisque j’ai mis en place en programme centriste. J’ai pris cette décision après un an de réflexion. »
Bayrou ravi
Toujours est-il que le vice-président de la Région en charge des Affaires européennes prendra du galon au niveau départemental. « Il intégrera automatiquement le bureau départemental du MoDem. C’est toujours le cas lorsqu’il s’agit d’un maire. Nous sommes 12 au total », précise Danielle Jeanne.
Anne Terlez, membre de l’équipe dirigeante du MoDem, confirme que François-Xavier Priollaud devrait être amené à prendre des responsabilités : « Je peux vous assurer que François Bayrou [président du Modem] se réjouit de cette nouvelle adhésion. Le maire de Louviers travaillera certainement sur les thématiques européennes au sein du parti dans le cadre d’une grande réflexion. »
La première adjointe estime également que cette nouvelle étiquette politique ne déséquilibrera en rien le conseil municipal de Louviers : « En plus d’Hafidha Ouadah, qui a quitté l’UDI pour LREM, cela prouve que l’équipe municipale fait preuve de pluralité et de rassemblement. »

Romain Désiré dit Gosset

Président du Mouvement Démocrate de la Manche

Les derniers articles par Romain Désiré dit Gosset (tout voir)