Lors de la séance de questions au gouvernement, Josy Poueyto a interrogé Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, sur le sort des personnes résidant en EHPAD qui subissent la hausse de la CSG tout en ne bénéficiant pas de la baisse de la taxe d’habitation. La députée des Pyrénées-Atlantiques a ainsi pu mettre en lumière une situation à laquelle un certain nombre de nos concitoyens retraités sont confrontés.

Retrouvez la vidéo et le texte de sa question, ainsi que la réponse de la ministre :

 

[Seul le prononcé fait foi]

A l’heure où de nombreuses inquiétudes émergent de la part des retraités, notamment sur le sujet des pensions de réversion, nous prenons acte des déclarations du Gouvernement en la matière et serons particulièrement vigilants de la suite qui sera donnée. En effet, la question des retraites mobilise de plus en plus l’opinion publique qui ne constate pas encore les bénéfices des décisions que nous avons votées l’année dernière et qui s’inquiète des réformes annoncées.

Ainsi à l’appel d’une intersyndicale, de nombreux retraités ont manifesté dans le pays le 14 juin dernier. A ma permanence de Pau, une délégation de manifestants m’a remis une pétition de 2000 signataires réclamant l’ annulation de la hausse de la CSG pour tous les retraités et revalorisation des pensions.

J’attire particulièrement votre attention sur la situation des plus modestes d’entre-eux, notamment les couples dont le revenu mensuel dépasse de peu le seuil de 2100 euros et qui se trouvent donc fortement impactés par la hausse de la CSG.
Un certain nombre de nos concitoyens sont dans cette situation inconfortable : à la frontière d’une exonération et d’un assujetissement à taux plein. Ces personnes nous font part de leur incompréhension ainsi que de leur sentiment d’injustice. Toutefois, si ceux-ci bénéficieront de la baisse progressive de la taxe d’habitation, ceux résidants en EPHAD n’en profiteront pas.

Dès lors, n’est-il pas nécessaire, dans le cadre des prochaines lois de finances à venir, de réfléchir à un dispositif plus juste pour ces personnes qui doivent déjà supporter le coût important de la prise en charge dans ces structures ?
Monsieur le ministre, quelles mesures le Gouvernement pourrait-il prendre en soutien à ces publics spécifiques dans le cadre de nos discussions de l’automne prochain ?

Voir l’article sur le site de nos parlementaires.

Romain Désiré dit Gosset

Président du Mouvement Démocrate de la Manche

Les derniers articles par Romain Désiré dit Gosset (tout voir)