1 femme sur 3 a subi une forme de violence physique et/ou sexuelle en Europe. En moyenne, les femmes gagnent encore 16% de moins
que les hommes en Europe. On compte seulement 36% de députées
européennes et un tiers de commissaires femmes.

Nous mettrons en oeuvre le « Pacte Simone Veil »
Nous harmoniserons par le haut les droits des femmes en Europe :
chaque pays signataire introduira dans sa législation les mesures les plus protectrices ayant fait leurs preuves dans les autres pays européens.
Ce Pacte inclura les droits sexuels et reproductifs (ex : contraception
et IVG libres), la lutte contre les violences faites aux femmes (ex : ratification de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique) ou l’égalité salariale (ex : transparence et pénalités sur les écarts de salaires comme en France et droit individuel à l’information comme en Allemagne). Les États signataires s’engageront à évaluer régulièrement les progrès réalisés.


Nous établirons la parité entre les femmes et les hommes
au sein de toutes les institutions et agences européennes
,
notamment en inscrivant son principe dans les traités.